« Les médécins chinois sont vraiment formidables! », déclare le premier patient africain guéri de la maladie COVID-19

64

Le Quotidien du Peuple, le 20 février, 2020-Pavel, un étudiant camerounais, est le premier cas africain atteint du coronavirus en Chine et le seul cas africain confirmé jusqu’à présent. Du 30 janvier, jour du diagnostic de son cas, à sa sortie de l’hôpital le 10 février, Pavel a passé 12 jours inoubliables. D’après lui, ce qui l’a impressionné le plus, c’est qu’on soit Chinois ou pas, tant que nous travaillons tous ensemble, aucune maladie n’est invincible.

 

Ce jeune homme de 20 ans parle couramment chinois et porte un nom typique chinois – Dong Qichen. Après deux ans d’apprentissage de chionis à l’Institut Confucius au Cameroun et à l’Université de Wenzhou au Zhejiang, il fait maintenant ses études à la Faculté d’Agriculture de l’Université de Changjiang, à Jingzhou, Hubei.

En janvier, il a visité Wuhan avec ses amis, où il a été infecté par le coronavirus. « Peu après mon retour à la faculté, j’ai eu de la fièvre, à environ 38°C. Mon professeur, très inquiet, m’appelait presque toutes les heures et demandait mon état de santé. J’étais tellement touché. »

Après avoir été diagnostiqué et confirmé à l’hôpital thoracique de Jingzhou, Pavel a coopéré activement avec le personnel médical pour le traitement. « Tout était bien en ordre et les gens étaient très gentils. Le personnel médical chinois était d’un grand professionnalisme et travaillait avec dévouement. Les médecins désinfectaient régulièrement les salles, prenaient la température des patients et procédaient à des examens. Le service de quarantaine était bien propre et en ordre, trois repas étaient fournis chaque jour, et même la télévision était disponible. Le médecin m’a dit avec assurance que mon état de santé s’améliorerait rapidement et que je n’avais pas à m’inquiéter. Mon professeur et mes camarades de classe me téléphonaient tous les jours, et j’allais de mieux en mieux. »

 

Après des soins intensifs, le test d’acide nucléique de Pavel est devenu négatif. Il est sorti de l’hôpital le 10 février avec un certificat médical avec des informations médicales, de diagnostics et d’ordonnance. « Quand j’étais à l’hôpital, j’ai réalisé la lourdeur du travail des médecins chinois et la pression qu’ils subissaient. Leurs parents et amis étaient inquiets de leur santé aussi. Mais les médecins chinois sont tous courageux, endurants et unis. Ils sont vraiment formidables! » Pavel éprouve un sentiment de gratitude et d’admiration pour le personnel médical chinois.

 

« Vous savez? Même les gens de mon pays sont au courant de ma guérison, là-bas, tout le monde en parle! L’Ambassade de Cameroun en Chine a publié un communiqué, et je suis maintenant ‘célèbre ». La province du Hubei compte près de 3000 étudiants africains, dont environ 70 en provenance du Cameroun. Les parents et amis de Pavel se font des soucis pour lui. « Au début, mes parents et amis de l’Afrique étaient également très inquiets. Je leur ai expliqué à plusieurs reprises que le coronavirus est guérissable. En fait, je n’ai pas beaucoup souffert cette fois-ci, pas plus que lorsque j’étais infecté par le paludisme ou la typhoïde en Afrique. Il faut savoir que le meilleur médecin est soi-même et que le meilleur remède est le sourire. »

 

Bien qu’il doive encore être mis à l’isolement dans un appartement à la faculté, Pavel ne s’inquiète plus: « Nous aimons tous la Chine, nous avons confiance dans le gouvernement chinois. Ce que nous pouvons faire, c’est de rester patients et optimistes. Ensemble, nous serons plus forts! L’épidémie sera vaincue! »

ZHONG Fei

Leave A Reply

Your email address will not be published.